Skip links

La fin du cookie third party, la data first party revient en force

La fin du cookie third party, la data first party revient en force

En janvier 2020, Google Chrome a créé un petit séisme dans l’univers de la publicité digitale et du secteur de la DATA en annonçant la suppression des cookies third party. C’est peut être un détail pour nous, mais pour vous cela veut sûrement dire beaucoup. 1BY1 vous propose d’en saisir les enjeux pour vous aider à prendre le virage qui se dessine dans les années à venir.

*Débute en mai 2021, mais avec une année pour que ce changement opère

Cela semblait inéluctable dans un monde post-RGPD, en 2022, Chrome va rejoindre ses concurrents Safari et Firefox et mettre fin aux cookies tiers. 

Destinés à la création de publicités ciblées, les cookies tiers recueillent des données sur les intérêts et intentions d’achat des internautes; ils permettent notamment aux sites éditeurs d’afficher des publicités affinitaires en fonction du profil et des attentes estimées de chaque internaute. 

C’est un véritable tournant pour les annonceurs dans leur stratégie d’acquisition et de création de relation avec les prospects potentiels qui pouvaient être sollicités via des campagnes de retargeting notamment.

 

Sous couvert d’une honorable volonté de tendre vers un WEB “plus éthique” (en renforçant la vie privée et la sécurité des données utilisateurs) Cette annonce met en lumière une prise de pouvoir encore plus conséquente des GAFA comme Google mais aussi Facebook, puisque leur écosystème repose sur de la donnée First-Party, ne laissant que peu de marge de manœuvre aux annonceurs via l’alternative qu’il propose. 

En effet Google met en avant sa technologie “Privacy Sandbox”, un nouveau support qui devrait permettre aux annonceurs de présenter des publicités ciblées à un bassin d’individus identifiés par des algorithmes comme potentiellement affinitaires. Une maigre consolation quand on sait qu’aujourd’hui les cookies tiers permettent de cibler des “profils utilisateurs uniques”.

Mais la fin des cookies third party n’annonce pas la fin du monde, au contraire. 

En s’alignant sur la stratégie de ses concurrents Firefox et Safari, Google incite les annonceurs à privilégier et nettoyer au maximum les données First-Party pour obtenir de la DATA propriétaire saine et exploitable afin de les pousser à optimiser leur connaissance des comportements de leurs utilisateurs. 

 

Plutôt que de laisser les cookies tiers permettre la surabondance de publicités intrusives et non consenties (qui ont fait le succès des adblockers), Google choisit la démarche plus éthique de capitaliser sur la data propriétaire pour optimiser l’expérience client et la fidélisation des internautes identifiés. 

 

Ça tombe bien chez 1BY1, nous croyons en cette stratégie depuis plusieurs années déjà.

 

“Les organisations ayant déjà mis en place des solutions pour récolter de la DATA First-Party seront les grandes gagnantes de cette évolution, car elles pourront identifier leurs utilisateurs et leur servir du contenu personnalisé.” Per Yann Münck (Senior Analytics & Optimisation Manager” évoluant au sein d’Uptilab)

 

En effet les annonceurs vont pouvoir reprendre le contrôle sur leur DATA en recueillant des données First-Party, celles-ci prendront alors énormément de valeur car les données Third Party ne seront alors plus accessibles.

Pourquoi le cookie first party ?

Le cookie first party : ce sont les données propriétaires aux annonceurs collectées sur son environnement : Elles rassemblent toutes les données récoltées par une entreprise via ses différents canaux online (création d’un compte de fidélité, abandon de panier, navigation sur le site web etc.)

Ces données sont donc directement produites par le client ou le prospect, dès lors qu’il effectue des actions en lien avec votre marque.

Il s’agit de la typologie de données la moins coûteuse et la plus facile à récolter, dont seule l’entreprise en est propriétaire. Le traçage RGPD est donc facilité. 

Ces datas sont également les plus fiables et les plus exploitables puisqu’elles proviennent de clients, et surtout prospects qui présentent un réel intérêt pour vous, étant donné que ce sont eux qui ont généré ces données, sur votre propre site.

 

Alors que 96 % des éditeurs et annonceurs se disent prêt à un monde sans cookies tiers, la plupart d’entre eux n’hésitent pas à déclarer qu’ils exploitent moins de la moitié du potentiel de leurs données first-party (source: campaignlive.co.uk)

 

Pour les annonceurs, se tourner vers des outils de collecte et de gestion de données afin de mieux segmenter et utiliser les données qu’ils ont déjà entre leurs mains est une nécessité. Data Management Platform (DMP), Customer Data Platform (CDP), plateforme de collecte de données,… les outils existent déjà pour aider les médias et les marques à surmonter un avenir sans cookies tiers.

 

1BY1 vous accompagne dans la mise en place d’une CDP sur mesure et sur la pose d’un cookie first party sur votre site web, rendez-vous sur notre site Internet pour en savoir plus et pour anticiper les changements à venir et mettre en place une stratégie 100% Data driven.

Leave a comment