Skip links

Devenir une entreprise data-driven : le dernier rapport d’Alation

Dans sa dernière étude auprès de 300 responsables de la data et de l’analyse dans des entreprises comportant plus de 2500 employés, Alation fait le bilan sur l’état de la culture data en entreprise.  

Une statistique à retenir de cette étude : 56% des entreprises interrogées estiment avoir amélioré leur culture data durant l’année précédente. 

Ont-elles réellement opté pour une stratégie de gouvernance des données ? Et quel a été l’impact de cette stratégie data-driven pour les entreprises concernées ? Quels sont les enjeux à venir si cette stratégie n’est pas adoptée par les entreprises ?

 

Qu’il s’agisse de ce rapport, ou de manière plus générale, le constat est clair : les entreprises prennent de plus en plus conscience de la puissance et de l’importance de leurs données. 

Le rapport le confirme en comparant la même étude effectuée il y a un an et celle-ci et constate une croissance de 14 points dans les entreprises qui ont adopté la gouvernance des données dans la plupart ou tous les départements en passant de 39% en août 2020 à 53% en août 2021.

Mais sont-elles pour autant équipées et possèdent-elles assez de connaissances pour travailler leurs data de la meilleure manière ? Cela n’est pas si sûr …

97% des répondants affirment que leur entreprise subit les conséquences d’une mauvaise exploitation de leurs data lors des prises de décisions.

 

La data en entreprise : facteur clé pour la prise de décision

Si 89% des entreprises interrogées estiment ne pas avoir atteint leurs objectifs de revenus, c’est sûrement car un grand nombre d’entre elles n’ont pas su baser leurs prises de décisions sur le levier le plus fiable qu’elles avaient à disposition : leurs données. 

Au-delà de l’activation marketing, la bonne utilisation des data client repose également sur l’analyse. 

Grâce à des solutions qui permettent de croiser l’ensemble des données, comme la CDP, un terrain complet d’analyse et d’interprétation s’offre aux entreprises afin :

  • d’ajuster leur(s) stratégie(s)
  • d’identifier les campagnes les plus ROIstes
  • de modifier / supprimer les éléments inutiles de leur activité
  • d’enrichir leur base de données avec des données utiles à l’activité 
  • d’évaluer les risques de certaines actions
  • d’augmenter la connaissance de chaque client
  • de segmenter leur base de données 
  • Etc.

Et comme l’évoque l’article d’ITsocial, la majorité des entreprises ayant connu une forte augmentation de leur chiffre d’affaires évoquent les données et l’analyse de ces dernières comme facteur de cette croissance.

 

 

Comment devenir une entreprise data-driven ?

Le rapport identifie deux facteurs clés dans le développement d’une stratégie data-driven.

Selon l’étude, l’investissement dans des technologies data et le renfort de la collaboration entre les services permettent d’améliorer la culture data de l’entreprise. 

Quelques stats à la clé : 

  • Pour 54% des entreprises, l’investissement dans des solutions data a contribué à l’amélioration de leur stratégie
  • Pour 45%, la suppression des silos de données y a contribué
  • Pour 44%, la data quality a joué un rôle clé
  • Pour 35%, la data literacy* a eut son importance

*La data literacy est le fait d’avoir des employés capables de comprendre et d’interpréter (notamment via des tableaux de bord) la donnée, de s’appuyer sur la donnée pour mettre en place des stratégies, de prendre des décisions en les basant sur cette donnée.

Les obstacles pour devenir data-driven

Obstacles data-driven 1BY1

(Capture d’écran tirée du rapport d’Alation) : Découvrez l’ensemble des statistiques en téléchargeant le rapport 

De nombreux obstacles ont été identifiés par les répondants lors de l’étude. La plupart reposent sur le manque de connaissance, d’où l’importance de sensibiliser les entreprises aux enjeux d’une mauvaise gestion de leur base de données et surtout, de mettre en avant les nombreuses opportunités qui s’offriront à elles lorsqu’un réel travail sur la data sera effectué. 

Les différents challenges identifiés dans l’étude sont les suivants :

  • Pour 40%, le manque de connaissance sur les datas de l’entreprise : quelles data possède l’entreprise et qui en est en charge ?
  • Pour 38%, il s’agit de l’organisation en silo des datas, la donnée n’est pas centralisée 
  • Pour 38% également, l’accès à la donnée : l’ensemble des services de l’entreprise ne sont pas capables d’accéder à la donnée par eux-même
  • 38% identifient également le manque de qualification des employés à travailler et comprendre la data, notamment à des fins d’analytics
  • Pour 35%, la mauvaise qualité des data représente un réel obstacle, un grand nombre de données ne sont pas exploitables car plus d’actualité, mal renseignées ou mal formatées.

Cependant, une grande partie de ces obstacles peut être évitée en ayant recours à la mise en place d’une réelle stratégie au sein de l’entreprise qui inclut l’ensemble des services dans sa mise en place.  Les services marketing et/ou data ne sont pas les seuls à devoir être impliqués dans le lancement, la data est également utile pour les sales, le service client, les équipes produit, le service RH etc. 

Le choix d’une solution adaptée est également important. Trouver un outil qui permet à la fois la centralisation des données, le traitement, l’analyse et l’activation, tout en rendant cette donnée accessible à l’ensemble des équipes et avec un réel service d’accompagnement jouera un rôle clé dans le développement d’une stratégie data-driven.

Quel est l’impact d’un manque de considération de la data pour une entreprise ?

L’étude interroge les participants sur les conséquences d’une mauvaise gouvernance data ou de l’absence de celle-ci. Les répondants identifient de nombreuses conséquences dont deux qui retiennent notre attention :  

  • la perte de revenu ou le fait de passer à côté de différentes opportunités business pour 49% des répondants
  • la perte de clients et la dégradation de leur réputation pour 48% d’entre elles

Le manque de considération des données clients, ou la mauvaise exploitation de ces dernières impactent très négativement la fidélisation client, il est donc nécessaire d’éviter cela en définissant une réel stratégie data. 

 

Pour en savoir davantage sur le développement et les atouts d’une stratégie data-driven, nous vous invitons à lire cet article, écrit en partenariat avec ClicData :

https://marketing1by1.com/2020/10/27/fideliser-ses-clients-grace-a-une-strategie-data-driven/

Si vous souhaitez aller plus loin dans votre réflexion, retrouvez ici le replay de notre webinar organisé avec ClicData sur la mise en place d’une stratégie data-driven : 

https://www.youtube.com/watch?v=who2MohlByI

Et découvrez l’ensemble du rapport d’Alation en le téléchargeant ici : 

https://www.alation.com/resource-center/reports/state-data-culture-report-2021-q3?utm_content=homepage

Leave a comment