Skip links

Journée européenne de la protection des données : que font les entreprises de vos data ?

À l’occasion de la journée mondiale de protection des données, aussi appelée “Privacy Day” par nos amis anglophones, nous revenons avec vous sur l’utilisation de vos données par les entreprises.

Qu’est-ce que la journée de protection des données ?

En 2006 le conseil de l’Europe cherche à éveiller les consciences sur les abus dans l’exploitation des données personnelles, pourtant à cette époque, les GAFAM ne se faisaient pas encore remarquer sur le sujet. 

L’objectif de cette journée, qui a lieu pour la première fois en 2007, est de sensibiliser le grand public à l’importance de la protection de leurs données personnelles et du respect de leurs libertés et droits fondamentaux, en particulier de leur vie privée et aussi de leur identité numérique.

 

 

Pourquoi doit-on être sensibilisé sur ce sujet ? Que font réellement les entreprises avec nos données ?

La donnée est devenue l’un des enjeux majeurs pour les entreprises, voire même incontournable pour faire développer leur connaissance client ainsi que l’expérience client qui en découle. Au-delà de l’aspect stratégique, que nous soyons une entreprise, un consommateur, ou un citoyen, nous produisons en continue de la donnée en vivant dans l’ère du big data.

En effet, collecter les données et les analyser permet d’apprivoiser son marché et son environnement. Ces informations permettent alors de répondre aux besoins des utilisateurs et donc, d’assurer la pérennité et l’utilité de l’entreprise. 

La bonne utilisation des données permet également d’assurer son positionnement et de se démarquer de la concurrence.

L’entreprise va alors récolter différentes informations : les données relatives aux achats, les comportements sur internet, les données démographiques, les avis en ligne… Toutefois, le cabinet Splunk met en évidence que plus de 55% des données possédées par les entreprises ne sont pas identifiées ou sont tout simplement ignorées (faute de moyen de les traiter).

 

 

Cette course au traitement des données voit aussi apparaître avec elle de nouveaux emplois comme : les data analysts, les data scientists, ingénieur en intelligence artificielle … 

Le problème, c’est que de nombreuses personnes au sein des entreprises ont accès à ces données et que cela peut parfois dériver vers une utilisation non-éthique de la donnée.

En 2015, nous apprenions que 23.000 salariés d’Amazon avaient accès à toutes les données clients (historique d’achats…) et que certains de ces salariés suivaient les achats de Kanye West ou des super-héros de Marvel …

 

 

Journée européenne de la protection des données

Source image : https://siecledigital.fr/

Si ces actions peuvent prêter à rire, d’autres encore, extraient les données pour les revendre à la concurrence, où celles-ci se retrouvent parfois sujets à des piratages.

De plus, la protection de ces dernières varie en fonction du pays dans lequel elles se trouvent hébergées. 

Depuis 2006 l’Europe cherche à protéger les citoyens et l’exploitation qui est faite de leurs données personnelles. Et c’est en 2018 que la CNIL change les règles du jeu pour les entreprises avec le nouveau règlement européen sur la protection des données personnelles (RGPD) qui oblige les entreprises à recueillir le consentement de chaque individu pour les contacter. 

Ainsi, lorsque vous faites un achat en ligne, vous avez le choix d’accepter les conditions de confidentialité de cette boutique e-commerce. Les entreprises ont le droit de conserver vos données durant 3 ans après votre dernier consentement, et vous pouvez désormais demander à tout moment la suppression de vos données personnelles. 

Leave a comment