Skip links

Data zero party + cookie first party = fidélisation réussie ?

La disparition des Cookies First Party marque un grand tournant (positif et nécessaire) pour le monde du marketing. Nous abordons régulièrement le sujet de l’éthique et d’un marketing plus emphatique et une fois de plus, nous y revenons. 

Cette disparition représente une opportunité : celle de réduire à nouveau la défiance des consommateurs en laissant place à la co-construction d’une relation client basée sur la confiance. Cela nous mène à un retour vers la définition pure et simple du mot “relation client”, qui ne peut exister que d’un seul côté et qui ne peut perdurer sans une réelle empathie de la marque envers son client.

C’est au tour de votre client de vous apporter les informations qui lui paraissent judicieuses à partager et qui baseront votre relation sur du donnant-donnant. 

L’information utile : un vaste sujet qui repose principalement sur une collecte raisonnée de la donnée : quelles données sont pertinentes pour mon entreprise ? Quelles données sont pertinentes pour mon client / prospect ?

Longue vie au cookie first party

Nous avons récemment mis à l’honneur les données first party dans cet article

Il s’agit de l’ensemble des données détenues par votre entreprise suite aux interactions du client / du prospect avec votre marque. 

Pour information, grâce au cookie first party, vous pouvez identifier jusqu’à 40% des visiteurs de votre site web, pas mal non ? 

Et alors, que se passe-t-il si, en voulant aller au bout de notre démarche de co-construction d’une relation client nous impliquons davantage le client en utilisant les données zero party ?

 

 

Que sont les données zero party ?

Les données zero party représentent les data que le client accepte de partager à l’entreprise (souvent en échange d’une compensation, d’où l’aspect donnant-donnant). Mais au-delà de la récompense, elles se basent sur la confiance et l’envie d’améliorer l’expérience client de la marque en lui révélant des informations importantes telles que ses intentions d’achats ou ses attentes. Cette confiance est donc davantage renforcée car elle laisse la possibilité au consommateur de livrer les informations qu’il souhaite et qui lui paraissent utiles tout en ayant la possibilité de les récupérer à tout moment. 

 

 

Quels sont les avantages des data zero party pour les entreprises ?

Bien entendu, celles-ci restent complémentaires avec les données first party, cependant regrouper les deux représente une mine d’or en termes de personnalisation de l’expérience client. L’expérience “unique” prend beaucoup plus de sens avec ces data 1st et 0 party qu’avec les tiers. Elles vous donnent l’opportunité de baser votre relation client sur des réels échanges avec celui-ci et vous aident à connaître ses préférences, ses intentions et à anticiper ses besoins.

Cela représente une très grande opportunité non seulement en termes de relation client mais également dans le but d’obtenir davantage de retours produits et de retours sur vos actions marketing. 

La Customer Data Platform (CDP) vient d’ailleurs consolider et centraliser toutes ces informations clés.

 

 

En conclusion, les data zero party représentent une réelle aubaine pour la sécurité des données qui est aujourd’hui un sujet central, surtout qu’il est bon de noter que tous nos contacts en base ne sont pas opt-in et que ce combo nous permet donc de nous adresser de manière légale à des personnes réellement intéressées.

 

Pour aller plus loin

Leave a comment